Monument aux morts

Marcel Gaumont, sculpteur, né à Sorigny en 1880. Le sculpteur a fait don de ce monument à la commune.

Lire la suite

L’Eglise Saint Pierre aux Liens

La paroisse fut fondée en 1031 par une charte de Robert le Pieux. L’église a été reconstruite en 1866 par Etienne Guérin, architecte de la préfecture, des bâtiments diocésains et édifices départementaux. Lire la suite

Le chemin de Compostelle

Lorsque la fête de la Saint Jacques, le 25 juillet est un dimanche, c’est une année « sainte » compostellane ou année Jacquaire.

2010 est la deuxième année Jacquaire du troisième millénaire de l’ère chrétienne. La prochaine année n’aura lieu qu’en 2021.

La municipalité a souhaité marquer cet évènement en ré-installant la croix sur le GR655 Est  dit Chemin de saint Jacques de Compostelle.

Retirée il y a environ 40 ans lors de l’aménagement de la rue des écoles, cette croix en pierre aux arrêtes chanfreinées a été réparée et nettoyée par les employés municipaux avant d’être reposée à quelques mètres de son emplacement initial.

Ainsi, le chemin de Saint Jacques retrouve sa croix.

Chaque pèlerin de passage sur notre commune de Sorigny,fera valider sa crédentiale en mairie avec ce nouveau tampon.

Sorigny en image : Photos d’avant 1950

Retrouver l’histoire de Sorigny et des communes voisines en images et racontée par Ludovic Vieira et Pierre Duchemin dans le livre “Le Pays de Montbazon” aux éditions Alan Sutton.
Les photos présentées ci-dessous font partie des collections Ludovic Vieira et Pierre Duchemin – 1997 éditions Alan Sutton

photo-retro-01a

photo-retro-03a photo-retro-04a
photo-retro-05a photo-retro-06a photo-retro-07a photo-retro-08a

Lire la suite

Voilà 200 ans, à Sorigny : un mystérieux voyageur

En ce début d’année 1809, un certain Bruzeau était employé comme domestique, depuis quelques temps déjà, au relais de poste de Sorigny, sur la grand-route d’Espagne, entre Tours et Sainte-Maure.

Dans la soirée du 22 janvier, notre homme se trouvait occupé à jardiner tranquillement à l’arrière du bâtiment quand une calèche se présenta pour changer de chevaux. Un passager, d’assez petite taille, habillé simplement, en sortit et, pressé de satisfaire un besoin naturel, se précipita vers le jardin. Une fois soulagé, l’inconnu s’approcha de Bruzeau et entama la conversation :

Lire la suite